Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


September 30, 2016

Duane Hanson, Olivier Mosset @ Gagosian Gallery, Paris

Duane Hanson et Olivier Mosset
Gagosian Gallery, Paris

29 Septembre  - 12 November 2016 
Je n'aime pas la fiction, j'aime l'histoire.
—Duane Hanson

Une peinture c'est simplement un objet matériel mais, à cause du contexte, du discours, de l'histoire, c'est aussi inévitablement quelque chose d'autre.
—Olivier Mosset
Gagosian Gallery présente une exposition d'œuvres de Duane Hanson et d'Olivier Mosset. Les sculptures hyperréalistes de Duane Hanson et les peintures minimalistes d'Olivier Mosset sont exposées ensemble pour la première fois. Les deux artistes, radicalement différents et tout aussi extrêmes dans leurs champs de recherche respectifs, s'emploient, chacun à leur manière, à tester les limites de la perception humaine.

Pour Duane Hanson, la figuration extrêmement détaillée et précisément réalisée est devenue un outil pour résister à l'objectivité et à la neutralité. Les figures humaines d'Hanson au réalisme saisissant, qui dépeignent des personnes en mettant l'accent sur la classe ouvrière américaine, ont été au cœur de son œuvre pendant plus de quarante ans. Au début de sa carrière, Hanson a réalisé des scènes de bouleversements sociaux traumatisants et violents, comme Abortion (1966) et Race Riot (1969–71), dont il détruisit la plupart par la suite, car il souhaitait que l'on se souvienne de lui pour ses œuvres plus subtilement évocatrices de sa période mature; parmi les œuvres exposées Window Washer (1984) et Housepainter I (1984–88) caractérisent cela. Les représentations d'américains ordinaires par Hanson, s'inscrivant dans une tradition et notamment dans le Réalisme français du dix-neuvième siècle, évoquent la narration cathartique et le pathos. La précision qu'il apporte aux petits détails comme les cheveux, l'élasticité de la peau, la texture des vêtements, et l'expressivité du visage perdu dans ses pensées, provoquent des émotions fortes allant de l'empathie à la répulsion.

A la recherche de la rigueur formelle et des origines physiques de la peinture, l'art d'Olivier Mosset est direct et évident, rejetant la figuration, la subjectivité, le symbole et la métaphore dans une pratique qui, à la fois, retient et rejette l'histoire dialectique de la peinture. Membre du groupe minimaliste BMPT aux côtés de Daniel Buren, Michel Parmentier et Niele Toroni, la recherche de Mosset se consacre à l'interrogation des idées fixes à propos de la paternité créatrice. BMPT était en phase avec une vague intellectuelle de théorie critique du vingtième siècle impliquée dans la déconstruction d'idées à propos de la création et de l'interprétation de la culture, «La mort de l'auteur» de Roland Barthes en étant un exemple majeur.

Les 200 peintures à l'huile, ou davantage, identiques, que Mosset a produites entre 1966 et 1974, représentant un petit cercle noir au centre d'une toile blanche carrée, sont considérées comme l'apogée de l'approche expérimentale de la peinture de BMPT, qui cherchait aussi à défier la fonction sociale de l'artiste. Associées à l'abstraction conceptuelle, les œuvres de Mosset se caractérisent par une forme et une couleur pures, provoquant des expériences physiques illimitées de la surface, de l'échelle et du motif. A travers cinq nouvelles toiles monochromatiques, chacune ayant une nuance de couleur sourde ou intense, Mosset poursuit son exploration des possibilités de la forme pure.

Dans une juxtaposition forte qui met en contraste l'aspiration vers la neutralité sublime avec le désir de représenter le pathos de la réalité humaine, deux axes de l'art du vingtième siècle créent des expériences physiques saisissantes, dans lesquelles le spectateur peut considérer sa propre manière de voir.

OLIVIER MOSSET est né en 1944 à Berne, en Suisse. Parmi ses expositions personnelles on peut citer: «Olivier Mosset: Fakes, fêlures and walls,» Musée Régional d'Art Contemporain, Sérignan (2013); «Sous apparence,» Opéra National de Paris, Palais Garnier, Paris (2012); «Leaving the Museum,» Kunsthalle Zurich (2012); FIAC, cour du Louvre (2010); «A step backwards,» Musée d'art contemporain de Lyon (2010); Museo d'Arte, Mendrisio, Ticino, Suisse (2009); «Olivier Mosset - Windows,» Palais de Tokyo, Paris (2007); «Arbeiten/travaux/works 1966–2003,» Musée Cantonal des Beaux-Arts, Lausanne (2003); Musée Saint- Pierre Art Contemporain, Lyon (1987); Centre d'art contemporain, Genève (1986); «Olivier Mosset 65-85,» Musée Sainte-Croix, Poitiers (1985); Centre d'Art Contemporain, Châteauroux; Musée des Beaux-Arts, La Chaux-de-Fonds, Suisse (1985). Il vit et travaille à Tucson, Arizona.

DUANE HANSON est né en 1925 à Alexandria, Minnesota et décédé en 1996 à Boca Raton, Floride. Hanson a obtenu son BA au Macalester College, Minnesota et son MA à la Cranbrook Academy of Art, Michigan. Parmi ses expositions personnelles on peut citer : le Louisiana Museum of Modern Art, Humlebæk, Danemark (1975); le Des Moines Art Center, Iowa (1977); la Corcoran Gallery of Art, Washington, D.C. (1978); le Whitney Museum of American Art, New York (1979); la Kunsthaus Wien, Austriche (1992); le Montreal Museum of Fine Arts, Canada (1994; exposition itinérante au Modern Art Museum of Fort Worth, Texas); le Daimaru Museum of Art, Tokyo (1995; exposition itinérante au Genichiro-Inkuma Museum of Contemporary Art, Kagawa; et au Kintetsu Museum of Art, Osaka); la Saatchi Gallery, Londres (1997); «Duane Hanson, A Survey of his Work from the '30s to the '90s,» au Museum of Art, Fort Lauderdale, FL (1998; exposition itinérante au Flint Institute of Arts, Michigan; au Whitney Museum of American Art, New York; et au Memphis Brooks Museum of Art, Memphis); «Duane Hanson: More than Reality, 2001,» à la Schirn Kunsthalle, Frankfort (2001; exposition itinérante au Padiglione d'Arte Contemporanea, Milan; à la Kunsthal Rotterdam, Pays-Bas; aux National Galleries of Scotland, Edimbourg; et à la Kunsthaus, Zürich); «Duane Hanson: A Midwestern Perspective,» au Columbus Museum of Art, Ohio (2004); «Duane Hanson: Real life,» au Michener Museum of Art, Doylestown (2006); «Sculptures of the American Dream,» Kunsthalle Krems, Austriche (2009, exposition itinérante au Arken Museum for Moderne Kunst, Copenhague, Danemark; au Helsinki City Art Museum, Helsinki, Finlande; à l'UNESCO Weltkulturerbe Völklinger Hütte, Völklingen, Allemagne; à la Fundación Canal, Madrid, Spain); et «Duane Hanson,» à la Serpentine Gallery, Londres (2015).

GAGOSIAN GALLERY, PARIS
4 rue de Ponthieu - 75008 Paris
www.gagosian.com

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)