Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


July 18, 2016

Gustave Caillebotte @ MAHB, Bayeux

Caillebotte,
portrait intime d’une famille normande

Musée d’Art et d’Histoire Baron Gérard (MAHB), Bayeux

Jusqu'au 18 septembre 2016


Gustave Caillebotte
Gustave Caillebotte
Portraits à la campagne, 1876
Collection du MAHB Bayeux
© MAHB Bayeux / Photo Mathieu Ferrier

Le peintre Gustave Caillebotte (Paris 1848 – Gennevilliers 1894) est principalement connu pour son inclination pour la région parisienne et l’estuaire de la Seine.

Cette exposition-dossier s’intéresse à un autre aspect du personnage, à savoir son attachement à un cadre familial qui le lie intimement à la Normandie. De Ger (Manche) à Domfront et Flers (Orne), en passant par Lisieux et Bayeux (Calvados), les Caillebotte forment une vraie dynastie qui a prospéré dans le négoce du tissu : un réalisme social indissociable de son statut de mécène du groupe impressionniste et des collections publiques françaises.

La représentation de ses proches est un thème cher à Gustave Caillebotte. Sa famille, son entourage domestique et amical sont des sujets récurrents qu’il saisit en extérieur ou en intérieur dans des portraits ou dans des scènes de vie quotidienne. Le tableau Portraits à la campagne, conservé au Musée d’Art et d’Histoire Baron Gérard, est l’une de ses oeuvres les plus personnelles. Elle constitue naturellement le fil conducteur de l’exposition.

Présenté lors de la troisième exposition impressionniste de 1877, Portraits à la campagne tient une place particulière dans l’oeuvre de l’artiste et dans l’histoire du mouvement impressionniste. Sa réalisation est aussi contemporaine d’un moment charnière dans le mode de représentation de l’individu : la supplantation du portrait peint par la photographie.

Ce portrait collectif et familial est un présent de Gustave Caillebotte à sa cousine Zoé à l’occasion de son mariage à Bayeux en 1887. Au décès de cette dernière et conformément à sa volonté, la toile est offerte au musée de Bayeux. Sa présentation au public en un lieu fréquenté par Caillebotte lui-même renforce enfin la relation intime qui unit l’artiste à la Normandie.

Commissariat : Dominique Hérouard

Musée d’Art et d’Histoire Baron Gérard (MAHB)
37 rue du Bienvenu
14400 Bayeux
www.bayeuxmuseum.com

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)