Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


March 13, 2015

Expo Ed Ruscha, Gagosian Paris

Ed Ruscha : Books & Co
Ed Ruscha : Prints and Photographs
Gagosian Gallery, Paris
Jusqu'au 7 mai 2015

Gagosian Paris présente deux expositions qui explorent l’innovation et l’héritage d’Ed Ruscha dans le domaine des médias imprimés. Les expositions sont conçues par Bob Monk, directeur à Gagosian Gallery New York.

Ed Ruscha
ED RUSCHA 
Standard Station, Mocha Standard, Cheese Mold Standard with Olive, and Double Standard , 1969 
Four screenprints on wove paper 25 3/4 x 50 inches 65.4 x 127 cm 
© Ed Ruscha. Courtesy Gagosian Gallery. Photography by Robert McKeever

Ed Ruscha: Prints and Photographs rassemble les éditions de Ruscha des quarante dernières années, associées à des photographies rarement exposées réalisées depuis 1959, fournissant un examen approfondi de la liberté de geste qui alimente son art assidu. Variant librement et avec habileté à travers des matériaux traditionnels, anticonformistes, ou parfois même comestibles, les éditions d’Ed Ruscha constituent une tribune libre pour la vive investigation de ce qu’une œuvre d’art en édition limitée peut être. Son absorption et son réexamen des exigences du procédé graphique et du format engendrent des transformations étape par étape, un processus qui fait écho à l’éternel retour des sujets qui composent son immense œuvre.

Ed Ruscha s’est installé à Los Angeles en 1956 pour étudier l’art commercial à la Chouinard Art Institute (aujourd’hui CalArts); il y a effectué un apprentissage de six mois auprès d’un imprimeur à partir de 1958. Attiré par la reproductibilité, les procédés collaboratifs, et les accidents heureux propres à la gravure, il a commencé à réaliser des éditions lithographiques, mêlant les sensibilités pop et conceptuelle du moment, avec un esprit vernaculaire et une mélancolie existentielle. Ses éditions délicatement raffinées engagent un ensemble de thèmes formels, depuis le texte et la typographie jusqu’à la nature morte et l’architecture du quotidien, interprétés dans un esprit d’expérimentation rigoureux mais constant.

Les premières photographies d’Ed Ruscha ont également jeté les bases de sa vaste pratique artistique. Isolant des sujets quotidiens négligés, il a utilisé l’appareil photographique pour « aplanir » les images qu’il avait l’intention de dessiner et de peindre, des immeubles aux marchandises et victuailles comme les raisins et les bouteilles de térébenthine. Jouant sur l’ambiguïté de l’échelle, des œuvres comme Untitled (Newspaper Sculpture) (1959–60, imprimé en 2005) et Dodger’s Stadium (1967, imprimé en 2013) révèlent une abstraction commune dans les petits objets et l’architecture à grande échelle; alors que Joyce Wallace’s Automatic Table Arrangement (1962, imprimé en 2005) présente l’esprit de composition de Ruscha en action. Roof Top Views (1961) représente des rues de banlieues locales depuis un point de vue en hauteur privilégié, tandis que Roof Top Views 50 Years Later (2003) retourne dans les mêmes lieux pour révéler les environs qui n’ont subtilement changés que par la lente évolution du temps, de l’économie et de la démographie. 

Ed Ruscha: Books & Co. présente les légendaires livres d’artistes d’Ed Ruscha aux côtés de ceux de plus de 70 artistes contemporains du monde entier—de la Russie au Japon en passant par les Pays Bas—qui ont répondu directement et de façon variée à son inspiration. Certains de ces livres sont présentés de sorte que les visiteurs puissent feuilleter leurs pages.

S’inspirant de livres modestes trouvés sur des étals dans la rue au cours d’un voyage en Europe, Ed Ruscha a publié en 1962 son premier livre d’artiste, Twentysix Gasoline Stations, avec sa propre maison d’édition, National Excelsior Press. Un volume mince, produit à bas coût, vendu au prix de $3,50, Twentysix Gasoline Stations correspond exactement à ce que son titre suggère: trente-six photographies de stations essence avec des légendes indiquant leur marque et leur localisation, tout comme des œuvres d’art. Dans un premier temps, le livre a reçu un accueil mitigé, et a même été rejeté par la Bibliothèque du Congrès pour sa « forme peu orthodoxe et un prétendu manque d’informations ». Cependant, avec le temps il acquit un statut d’objet culte, et au cours des années 1980 il fut salué comme l’un des premiers véritables livres d’artiste modernes. Ruscha enchaîna avec une succession de livres tout aussi évidents et impassibles, parmi lesquels Some Los Angeles Apartments (1965), Nine Swimming Pools and a Broken Glass (1968), et Real Estate Opportunities (1970), qui combinent tous la littéralité du début du pop art californien et une esthétique photographique formée par une séquence minimaliste et une sérialité, teintées d’un élégant sens de l’humour.

Les livres d’artiste de Ruscha ont eu une influence profonde sur ses pairs et ses suiveurs—de Burning Small Fires (1968) de Bruce Nauman, où Nauman a brûlé une copie de Various Small Fires and Milk (1964) d’Ed Ruscha et photographié le processus; à Mishka Henner’s, répertoriant des vues aériennes de bases militaires américaines. Entre ces exemples anciens et récents se trouve une quantité de réponses aux idées de Ruscha par des artistes issus de générations et de contextes culturels différents, rassemblés ici dans une exposition de célébration. Parmi les artistes participants on compte Amanny Ahmad, Pascal Anders, Edgar Arceneaux, Ben Barretto, Eric Baskauskas, Doro Boehme, Jeff Brouws, Denise Scott Brown, Joanna Brown, Wendy Burton, Corinne Carlson, Dan Colen, Julie Cook, Kim Corbel, Claudia de la Torre, Jen DeNike, Eric Doeringer, Frank Eye, Thomas Galler, Anne-Valérie Gasc, Steve Giasson, Oliver Griffin, Daniel S. Guy, Dejan Habicht, Marcella Hackbardt, Sebastian Hackenschmidt, Karen Henderson, Mishka Henner, Trevor Hernandez, Kai-Olaf Hesse, Marla Hlady, Dominik Hruza, Steven Izenour, Sveinn Fannar Jóhannsson, Gregory Eddie Jones, Rinata Kajumova, Shohachi Kimura, Hubert Kretschmer, Sowon Kwon, Tanja Lazetic, Gabriel Lester, Jochen Manz, Michael Maranda, Scott McCarney, Jerry McMillan, Dan Monick, Jonathan Monk, Simon Morris, Maurizio Nannucci , Bruce Nauman, John O’Brian, Stefan Oláh, Michalis Pichler, Tadej Pogačar, Susan Porteous, Clara Prioux, Joseph Putrock, Hassan Rahim, Achim Riechers, Craig Ritchie, Tom Sachs, Joachim Schmid, Andreas Schmidt, Jean-Frédéric Schnyder, David Schoerner, Yann Sérandour, Travis Shaffer, Izet Sheshivari, Tom Sowden, Derek Sullivan, Yoshikazu Suzuki, Aggie Toppins, Louisa Van Leer, Robert Venturi, and Hermann Zschiegner.

Ed Ruscha est né à Omaha, Nebraska, en 1937. Il a étudié la peinture, la photographie et le design graphique à la Chouinard Art Institute (aujourd’hui CalArts). Ses œuvres sont collectionnées par les musées du monde entier. Parmi ses expositions muséales individuelles récentes on compte « Witty Wonders from Anagrams to Gunpowder and All the Parking Lots on Sunset Strip,» au Whitney Museum of American Art, New York (2004); la rétrospective de dessins « Cotton Puffs, Q-Tips®, Smoke and Mirrors,» qui a voyagé dans les musées américains en 2004–05; « Ed Ruscha, » au MAXXI, Rome (2004); « Ed Ruscha: Photographer,» au Jeu de Paume, Paris (2006, puis au Kunsthaus Zurich et au Museum Ludwig, Cologne); « Ed Ruscha: Fifty Years of Painting, » à la Hayward Gallery, Londres (2009, puis au Haus der Kunst, Munich et au Moderna Museet, Stockholm); « Ed Ruscha: Road Tested, » au Modern Art Museum of Fort Worth, Texas (2011); « On the Road, » au Hammer Museum, Los Angeles (2011, puis au Denver Art Museum, Colorado et au Museum of Contemporary Art, Miami); « Reading Ed Ruscha, » au Kunsthaus Bregenz, Austriche (2012); « Artist Rooms on Tour: Ed Ruscha, » à la Tate Gallery, Londres (2012, puis à la Hatton Gallery, Newcastle University, Newcastle upon Tyne, Angleterre); « Ed Ruscha: Standard, » au Los Angeles County Museum of Art (2012–13, puis au Rose Art Museum, Brandeis University, Waltham, MA); « Ed Ruscha: Los Angeles Apartments, » au Kunstmuseum Basel (2013); « Ed Ruscha: Books and Paintings, » au Brandhorst Museum, Munich (2013); et « In Focus: Ed Ruscha, » au J. Paul Getty Museum, Los Angeles (2013). Ruscha a représenté les Etats-Unis lors de la 51e Biennale de Venise en 2005. En 2012, il a été commissaire de l’exposition « The Ancients Stole All Our Great Ideas » au Kunsthistorisches Museum de Vienne.

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)