Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


November 19, 2013

Seydou Cissé, Toguna, Galerie Duboys, Paris

Seydou Cissé : Toguna
Galerie Duboys, Paris
12 décembre 2013 - 11 janvier 2014

SEYDOU CISSE, Toguna, 2010
Vidéo installation*
Image Courtesy Galerie Duboys, Paris

La galerie Duboys présente les oeuvres du vidéaste et peintre SEYDOU CISSE (né en 1981 au Mali), dont sa vidéo « Toguna », une production du Fresnoy, réalisée avec le soutien de l’Institut Français et de la Mairie de Paris.

« J’ai toujours eu envie de peindre avec la lumière ». Quand d’autres essayent de peindre la lumière, Seydou Cissé entend peindre avec elle.

« Toguna » est le titre de cette exposition du nom de la case à palabre construite au centre des villages Dogons où se rassemblent les sages. Case ouverte au simple toit soutenu par de courts piliers et recouvert d’une impressionnante couverture de paille, accumulation de fines couches des récoltes de l’année, mémoire d’un geste renouvelé sur des décennies, des siècles.

La sculpture/ installation « Toguna » de Seydou Cissé est ici un écran de paille sur son piètement sculpté, le support d’images vidéo d’une cérémonie rituelle intime et secrète. Il fait nuit, ombres multiples, silhouettes de Kanaga blancs qui se balancent et se dressent, rythmes, éclairs, envoûtement d’un monde incrusté dans la paille et l’histoire du pays Dogon. Ces images sont comme des ponts qui nous remettent en mémoire les meules de Monet, l’écriture de Twombly, les accumulations peintes d’Eugène Leroy, l’épaisseur d’une picturalité fugitive, humaine et universelle.

Prolongeant « Toguna » et ses images fugitives, Seydou Cissé peint la paille, note les formes et les écritures de lumières issues des cérémonies dont il fut acteur. Il fixe le souvenir des personnages, masques, mémoire et épaisseur de l’impalpable.

Seydou Cissé est sensible aux mystères des sciences occultes dans la société traditionnelle africaine. Il les explore dans ses créations et aborde un questionnement sur la relation entre l’animisme et la vidéo d’animation. Dans son film « Faraw Ka Taama », présenté au Palais de Tokyo, il raconte une légende malienne sur fond de construction du pont de Markala pendant la colonisation.

Seydou Cissé, artiste malien, a été sélectionné par le Studio National des Arts Contemporains à Tourcoing, Le Fresnoy en avril 2010, après voir fait ses études en arts plastiques au Conservatoire des Arts de Bamako- Mali. Il aborde le questionnement sur l’image et sa structuration, le mouvement et la construction en peinture et vidéo. Seydou Cissé explore divers medias et supports comme la vidéo, la photographie, la peinture et la sculpture, avec comme support principal la paille qui sert de lien.

*Toguna : Vidéo installation, projection sur paille, vidéo HD 5mn,16/9. Diaporama photos 30 mn HD 16/9. 2010. Production: Fresnoy-Studio national des arts contemporains, avec le soutien de l’Institut Français et de la Mairie de Paris. 

GALERIE DUBOYS
Contemporary Art Paris
6, rue des Coutures Saint-Gervais - 75003 Paris
www.galerieduboys.com

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)