Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


November 4, 2013

Festival Les Ecrans Documentaires 2013 : Films en compétition pour le Prix des Ecrans documentaires



Festival Les Ecrans Documentaires 
5-10 novembre 2013 

La prochaine édition du festival du film documentaire Les Ecrans documentaires débute demain. Organisé depuis 1997 par l'association Son et Image, Les Ecrans documentaires réalisent un travail des plus bénéfiques pour le cinéma documentaire. Le Festival se déroule dans le Val de Marne, en région parisienne, principalement à Arcueil, mais ausi à Gentilly. 

Le Festival met en compétition, dans le cadre du Prix des Ecrans Documentaires 2013, 10 premiers films documentaires sélectionnés parmi 200 candidatures. Ces dix films sont les suivants :

American Dreamer, de Thomas Haley (32 min)
As She Left, de Alexandra Kandy Longuet (38 min)
A Pleine Dents, de Keren Ben Rafael (52 min)
Yaodong Petit Traité de Construction, de Elodie Brosseau (89 min)
Les Chebabs De Yarmouk, de Axel Salvatori-Sinz (77 min)
Les Ames Dormantes, de Alexander Abaturov (52 min)
Narmada, de Manon Ott et Gregory Cohen (43 min)
En Face, de Jeanne Vaillant (16 min)
J'ai l'honneur de, film de Caroline Parietti (58 min)
O Sabor do Leite Creme, de Hiroatsu Suzuki et Rossana Torres (74 min)


American Dreamer, de Thomas Haley 
2012, 32 min, France, Ceresa Films 
Julian habite dans une petite ville du nord de la Floride. Après avoir écrit un poème, il prend le bus, direction Ground Zero, afin de commémorer aux côtés de ses compatriotes les attentats du 11 septembre.
Thomas Haley filme un patriote ordinaire, désireux d’ancrer son identité dans un projet national en crise, et dresse le portrait nuancé d’un « petit blanc » qui n’a pas renoncé à l’American dream. 

As She Left, de Alexandra Kandy Longuet 
2012, 38 Min, Belgique, Mediadiffusion – Iad 
Nouvelle-Orléans, Louisiane : un jour a suffi pour dévaster une ville entière.
Un geste de lui a suffi pour la quitter pour une autre femme. Une errance comme un rêve, ou plutôt un cauchemar, dans une ville qui panse ses plaies.
Un voyage parmi les fantômes, mais aussi parmi les vivants, ceux qui ont survécu, ont reconstruit, se sont reconstruits, et se souviennent. Histoires parallèles d’une dépossession, et puis peut-être d’une consolation.

A Pleine Dents, de Keren Ben Rafael 
2013, 52 min, France, Palikao Films 
“Comment mordre la vie à pleines dents alors qu’il m'en manque la moitié ?"
A 22 ans, alors qu’elle aimerait surtout faire la fête, faire l’amour, ou ne rien faire du tout, Keren doit constamment subir des opérations dentaires. Pendant plusieurs mois, elle va filmer sa vie, ses proches et ses dentistes mais aussi la confrontation au regard de l’autre.

Yaodong Petit Traité de Construction, de Elodie Brosseau 
2012, 89 min, France / Chine, Animaviva / EHESS 
En Chine, dans la région du Shaanbei, les yaodong, habitats voûtés d’origine troglodytes, sont aujourd’hui construits en pierre adossées aux flancs des montagnes. Leur construction s’opère sans plan d’architecte, selon un savoir-faire transmis oralement. La réalisatrice nous emmène à la rencontre des artisans et des habitants. A l’écoute de leurs petites ou grandes histoires et, tout en partageant leurs rituels, peu à peu, par petites touches, se constitue le puzzle d’un instantané de la « culture yaodong » d’aujourd’hui.

Les Chebabs De Yarmouk, de Axel Salvatori-Sinz 
2012, 77min, France, Adalios / Taswir Films / Maritima Tv 
Les Chebabs sont un petit groupe de garçons et de filles qui se connaissent depuis l'adolescence. Aujourd'hui, au seuil de l'âge adulte, ils ont une véritable soif de vivre et d'absolu, mais sont confrontés à des réalités complexes.
Entre le besoin de liberté et l'appartenance au groupe, le désir de révolte et la perspective d'une vie bien rangée, les choix sont difficiles ; mais tout l'est plus encore quand on est réfugié palestinien dans le camp de Yarmouk, en Syrie. 

Les Ames Dormantes, de Alexander Abaturov 
2013, 52min, Petit A Petit Productions / A Vif Cinema 
Atchinsk, 4000 km de Moscou. Dans un foyer d’habitation à l’extrémité de cette ville de Sibérie, les habitants se croisent dans l’escalier, peu enclins à parler de la campagne en cours pour l’élection du prochain président. Dehors la ville vit au rythme du froid, seul le son de la radio se fait l’écho des manifestations antigouvernementales de la capitale. Ces images d’une ville endormie se mêlent à celles de militants-salariés du parti de Poutine.

Narmada, de Manon Ott et Gregory Cohen 
2013, 43 Min, France, Ts Production
Tourné avec des pellicules Super 8, le film se présente comme un voyage, une rêverie le long du fleuve Narmada en Inde, entre les mythes du progrès et les mythes du fleuve.
« Les barrages seront les temples de l’Inde moderne » proclamait Nehru à l’indépendance du pays. Bientôt, l'un des plus importants complexes de barrages conçus à ce jour sera achevé sur la Narmada. Une lutte sociale s’organise. Nous voyageons sur le fleuve jusqu’à l’océan, à la rencontre des habitants, des croyances et des imaginaires qui cohabitent et s’opposent dans cette vallée en pleine transformation.

En Face, de Jeanne Vaillant 
2013, 16 Min, France, Ecole Documentaire De Lussas 
“J’ai rencontré Jacques en décembre, il remontait son laboratoire photo, ça faisait quinze ans qu'il n'en avait plus fait. De ce désir de reprendre possession de quelque chose m'est apparue une belle victoire de la vie. J'ai plongé avec lui dans ses images, cherchant celles qui pouvaient le raconter.” (Jeanne Vaillant)

J'ai l'honneur de, film de Caroline Parietti 
2013, 58 min, France, Creadoc
« Il y a un jour une femme, qui vient frapper à une porte. Où donc était le camp, demande-t-elle. Je ne sais pas, madame. De quel camp parlez-vous ? »
Sous les talus élégants se cachent tous les souvenirs des hommes. A Angoulême, certains se rappellent, et d'autres pas. Sonia, Micheline et René racontent ce que les archives poussiéreuses gardent pour elles. A Angoulême, les nomades de jadis ont tant de souvenirs enfouis sous les paysages de la ville.

O Sabor do Leite Creme, de Hiroatsu Suzuki et Rossana Torres 
2012, 74min, Portugal, Entre Imagem 
Deux soeurs de 96 et 98 ans vivent dans une vieille maison, située en face de l’école dans laquelle elles ont enseigné, au centre du Portugal. Leur vie quotidienne sereine et paisible s’organise au jour le jour, peuplée par leurs souvenirs et leurs menues tâches ménagères. Mais avec la vieillesse, la maladie arrive, sans prévenir.

Toute la programmation du Festival est sur www.lesecransdocumentaires.org

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)