Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


May 19, 2013

Parc de Saint-Cloud, Hauts-de-Seine - Monument historique

Patrimoine & Monuments historiques


Le domaine national de Saint-Cloud, 
Ile-de-France, Hauts-de-Seine

Dans le précédent message a été présenté l'inauguration de la nouvelle sculpture monumentale de Gérard Garouste qui allait prendre place dans le parc de Saint-Cloud. Voici une présentation de ce dernier.

LE CHATEAU DE SAINT-CLOUD : UN PALAIS DISPARU

Au XVIe siècle, les Gondi, issus d’une famille de riches financiers italiens de Florence, font bâtir sur un coteau dominant la Seine une résidence entourée de jardins en terrasse. 

Le château est ensuite acheté en 1658 par Louis XIV pour son frère, Philippe, duc d’Orléans, dit Monsieur. Le domaine est alors agrandi par les architectes Le Pautre et Hardouin-Mansart et les jardins redessinés par Le Nôtre. De 1660 à 1700, date de sa mort, André Le Nôtre traçe le dessin du parc et porte sa surface à près de 400 hectares. 

En 1785, le domaine est racheté par Marie-Antoinette qui commande aussitôt de grands travaux d’agrandissement et de décoration. Remanié après l’époque révolutionnaire, le château de Saint-Cloud devient la résidence favorite des souverains jusqu’à Napoléon III. 

Au cours de la guerre de 1870, le domaine est bombardé et un incendie détruit la plus grande partie du château de Saint-Cloud. Et la Troisième République décide de faire raser entièrement les ruines qui subsitent de ce bâtiment trop intimement lié aux souvenirs de la monarchie et de l’Empire.

LE PARC DE SAINT-CLOUD, TEMOIN MAJEUR DE L'ART DES JARDINS

Apanage de Philippe d’Orléans, le domaine national de Saint-Cloud a perdu son château,  mais conserve un site magnifique de 460 hectares, classé parmi les monuments historiques par un décret du 9 novembre 1994, qui garantit sa préservation et lui assure les conditions d’une mise en valeur respectueuse de son exceptionnelle qualité historique et architecturale. Il offre l’une des meilleures expressions de l’art des jardins classiques avec ses terrasses, perspectives et tapis verts, bosquets et salles de verdure,  fontaines et bassins. Par l’entrée principale, depuis le pont de Saint-Cloud, on accède à la terrasse sur laquelle des ifs taillés en cône marquent l’emplacement du château  de Saint-Cloud disparu.  

Elle est bordée au sud par le bassin du Fer à Cheval et par l’ancien parc réservé ou Petit-Parc, et à l’ouest par la Grande Perspective qui se déploie sur plus de deux kilomètres. Le jardin du Trocadéro, traité en jardin paysager, occupe depuis 1823 l’ancienne colline de Montretout. Jardin privé destiné au divertissement et à l’éducation des petits-enfants de Charles X, il a été conçu comme un véritable « herbier vivant ». 

Le Bas-Parc s’étend tout le long de la Seine, en contrebas de la terrasse du château, du pont de Saint-Cloud jusqu’au pont de Sèvres. On peut y admirer  la Grande Cascade, dont la partie supérieure s’étage sur près de 90 mètres de longueur,  savante et imposante composition du XVIIe siècle, due à Antoine Le Pautre et agrandie ensuite par Jules Hardouin-Mansart, et le Grand Jet voisin, au milieu de la salle de verdure, qui s’élève à plus de 30 mètres de haut. Témoins les plus spectaculaires du réseau hydraulique du domaine, ils constituent de précieux témoignages des techniques traditionnelles des fontainiers. 

Le Grand-Parc, autrefois d’un seul tenant, a été en partie coupé par la ligne de chemin de fer sous Louis-Philippe puis par l’autoroute à la fin des années 1930. Il a conservé pour l’essentiel le tracé des allées et des carrés boisés dessinés par Le Nôtre au XVIIe siècle. Sur le rond de la Balustrade dominant Paris s’élevait la Lanterne de Démosthène, érigée sous Napoléon Ier et détruite lors des bombardements de 1870. A l’ouest, les zones boisées de la Brosse et de la plaine des Quatre Cèdres ont un aspect plus sauvage.

Au nord de l’autoroute, dans le parc de Villeneuve, rattaché au domaine en 1852, l’étang, dans son cadre de verdure naturel, contraste avec le jardin très soigné entourant le mémorial de l’escadrille La Fayette, élevé en souvenir du sacrifice des 67 aviateurs américains engagés volontaires pendant la première guerre mondiale. 

Le domaine national est ouvert au public par le Centre des monuments nationaux.

Domaine national de Saint-Cloud - 92210 Saint-Cloud
Tél. 01 41 12 02 90 – www.saint-cloud.monuments-nationaux.fr

Horaires du Domaine de Saint-Cloud
Ouvert tous les jours 
Mars, avril, septembre, octobre : 7h30 à 21h 
Mai à août : 7h30 à 22h 
Novembre à février : 7h30 à 20h

Tarifs: Gratuit pour les piétons ; Automobile, deux et trois roues immatriculées à moteur : 5€

Source : Ministère de la Culture et de la Communication, Centre des monuments nationaux

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)