Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


February 17, 2012

Expo Vidéo Vintage, Beaubourg, Centre Pompidou, Paris. L'art vidéo de 1963 à 1983

Exposition : Vidéo Vintage 1963-1983
Centre Pompidou, Beaubourg, Paris
Jusqu'au 7 mai 2012

Vidéo Vintage offre une sélection inédite de plus de soixante-dix bandes vidéo d’une cinquantaine d’artistes qui dessine une trajectoire de l’art vidéo de 1963 à 1983. Une exposition à voir au Centre Pompidou.

WGBH, Fred Barzyk, The New Wave, 1973,  
N&B et coul., son, 59”  
Collection du Centre Pompidou, Mnam / Cci

1963-1983, vingt années fondatrices ont vu défiler les recherches et les développements de ce « nouveau » médium comme instrument de l’expression artistique la plus contemporaine et comme outil critique. La vidéo a traversé tous les courants esthétiques de la modernité, de la performance à la mouvance fluxus, de l’art minimal à l’art conceptuel pour poursuivre son évolution dans le courant post-conceptuel et enfin servir les investigations actuelles.

La vidéo a été adoptée en tant que mode d'expression par différents artistes aux démarches esthétiquement très diverses,  expérimentant la bande vidéo analogique par l’auto-filmage ou, dans le contexte des laboratoires de télévision par les recherches plus approfondies sur les diverses possibilités de l’analogique.

Cette première exposition thématique de la collection nouveaux médias du Centre Pompidou rassemble les oeuvres de 52 artistes internationaux, de Vito Acconci, Sonia Andrade, Ant Farm, Samuel Beckett à Les Levine, Bruce Nauman ou Nam June Paik. Des oeuvres de Valie Export, Mona Hatoum, Gina Pane, Carole Roussopoulos et Nil Yalter sont également sélectionnées, mettant l’accent sur l’importance du travail réalisé par les artistes femmes avec ce médium. 

La scénographie, elle-même « vintage », donne la priorité au confort de visionnage : les vidéos de l’exposition sont installées dans seize environnements-salons meublés d’éléments de récupération. Ils structurent l’espace en différentes sections et accueillent les spectateurs pour un voyage dans le temps, celui de l’oeuvre visionnée.

ART VIDEO : LA PERFORMANCE DE L'AUTO-FILMAGE
Dès 1965, Nam June Paik acquiert une caméra vidéo Portapak Sony et se filme en gros plan. L’oeuvre Button Happening ouvre cette section. Des artistes ayant acquis ou emprunté ces premières caméras portables et légères, tels Sonia Andrade, Valie Export, Esther Ferrer, Sania Ivekovic, Paul McCarthy, Bruce Nauman, Nil Yalter, s’autofilment dans leur studio utilisant les spécificités de ce matériel : retour direct de l’image et du son sur le moniteur de contrôle. 

ART VIDEO : LA RELATION A LA TELEVISION
Dans les années 1960 et 1970, les chaînes de télévision sont à la recherche de nouvelles réalisations, esthétiques, différentes de celles du cinéma. En France, le Service de la recherche de l’O.R.T.F, en relation avec l’Ecole des Beaux-arts de Paris, invite des réalisateurs et des artistes à utiliser les premiers équipements de tournage et de montage. Jean-Christophe Averty, Jean-Luc Godard, Thierry Kuntzel ont réalisé de nombreuses oeuvres dans ce contexte. Aux États-Unis, les télévisions mettent également en place des laboratoires auxquels participent  Nam June Paik ou encore Woody et Steina Wasulka. Quelques initiatives privées ont également lieu : en 1969 et 1970, le célèbre producteur allemand Gerry Schum passe commande à des artistes tels que Joseph Beuys, Daniel Buren, Lawrence Weiner…  pour une exposition télévisuelle.

ART VIDEO : LES RECHERCHES CONCEPTUELLES
La vidéo est un outil comme les autres pour aborder les divers courants de l’histoire de l’art et cette dernière section illustre les recherches conceptuelles dans ce domaine, réunissant des oeuvres d’artistes européens (Daniel Buren, Imi Knoebel, Thierry Kuntzel…), évidemment d’artistes américains (Martha Rosler, Denis Oppenheim) mais aussi brésiliens et coréens (Anna Bella Geiger et Theresa Hak Kyung Cha).

Les commissaires de l'exposition : Christine Van Assche, conservatrice au Musée national d’art moderne, chef du service Nouveaux Médias, associée à Florence Parot, attachée de conservation au MNAM, service Nouveaux Médias

Vidéo Vintage - Couverture du Catalogue de l'exposition
PUBLICATION : VIDEO VINTAGE 1963-1983 
Une sélection de vidéos fondatrices des collections nouveaux médias du Musée national d’art moderne, Centre Pompidou sous la direction de Christine Van Assche, Editions du Centre Pompidou 

 Ce qui m'intéresse au sujet de la vidéo, c'est la possibilité de l'utiliser comme une sorte de compagnon domestique, c'est le lieu du gros plan - Vito Acconci 

Ce catalogue de l'exposition apparaît comme un incontournable pour ceux et celles qui s'intéressent à l'art vidéo. A la fois riche en contenu et synthétique (80 pages), avec une centaine d'illustrations en couleur (et en N&B lorsque l'original l'est), il offre les repères essentiels (artistes, oeuvres, dates, contextes, analyses...) pour mieux comprendre le développement de l'art vidéo autour des grands axes qui sont ceux de l'exposition. 

MUSEE NATIONAL D'ART MODERNE 
CENTRE GEORGES POMPIDOU
BEAUBOURG, PARIS
WEB : www.centrepompidou.fr

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)