Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


November 8, 2011

Takashi Murakami - Yves Klein, Expo à Paris à la Galerie Emmanuel Perrotin


Exposition Takashi Murakami 
Homage to Yves Klein 
Galerie Emmanuel Perrotin, Paris 
Jusqu'au 7 janvier 2012 

TAKASHI MURAKAMI rendant hommage à YVES KLEIN à la Galerie Emmanuel Perrotin, voilà une exposition qui laissera des traces dans les mémoires. Takashi Murakami se confronte à l’oeuvre de Yves Klein en s’emparant de certaines de ses peintures dont il a conservé les formats originels (11 peintures dont 9 inédites de Takashi Murakami ainsi que 6 oeuvres de Yves Klein sont exposées, « Monochrome bleu sans titre (IKB 67) »,  « Monogold sans titre (MG 8) », « Monochrome rose sans titre (MP19) » et 3 reliefs éponges).  
« Je pense que l’on s’accorderait à dire que la couleur est l’un des éléments les plus importants de mon travail et quand on observe la vie de Yves Klein, la raison devient éclatante, palpable. La couleur est comme le boudhisme Zen au Japon, un outil qui peut instantanément guider chacun vers un monde extérieur à soi, qui nous échappe.
J’aimerais dédicacer cette exposition à l’artiste qui a le plus passionnément poursuivi cette quête de la couleur - Yves Klein. »  
Takashi Murakami 
Takashi MURAKAMI
«MCRST, 1962->2011» 
2011
Acrylique sur toile montée sur bois
Acrylic on canvas mounted on board
36 1/4 x 28 1/2 inches
©2011 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved.
Courtesy Galerie Perrotin, Paris


Déjà en 1991, Takashi Murakami peint des monochromes rappelant les recherches de Yves Klein (« Azure »). En 1995, il réalise un triptyque de feuilles d’or et d’argent sur bois (« Rose II ») évoquant tels les monochromes de Yves Klein, les fonds fabuleux de la tradition picturale au Japon. En 2006, il dissimule l’empreinte de son corps sur la toile - à la manière des anthropométries - par des carrés de couleur hypnotiques et ‘énergétiques’ (« Acupuncture Paintings »).

Takashi Murakami réinterprète ici l’art des vanités à travers des accumulations de crânes (photos) ou de fleurs, vertiges de l’infni où le motif semble disparaître, s’effacer à travers sa propre répétition abstractisante ; « MGST, 1962->2011 » (photo ci-dessous) ; « MCBST, 1959->2011 » ; « MCRST, 1962->2011 » (photo ci-dessus), etc. 

Takashi MURAKAMI
« MGST, 1962->2011 » 
2011
Acrylique et feuille d’or sur toile montée sur bois
Acrylic and gold leaf on canvas mounted on board
81,5 x 72 cm - 32 x 28 1/2 inches
©2011 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved.
Courtesy Galerie Perrotin, Paris


Docteur en peinture Nihonga de l’Université des Arts de Tokyo, Takashi Murakami développe un style unique et une oeuvre protéiforme aux techniques les plus modernes associées à la précision et la virtuosité de l’art traditionnel japonais, celui de l’estampe ukiyo-e (monde fottant) en particulier. Inspiré de la culture manga et kawaï (mignon), son monde irrésistible est peuplé de personnages monstrueux ou charmants, descendants facétieux des mythes passés. L’esthétique Superfat, qu’il a théorisée en 2001, tente de brouiller les frontières entre art populaire et grand art. 

L’absence de perspective, la bi-dimensionnalité de l’art ancien s’infltrent sur tous les supports, peinture, sculpture, prints/sérigraphies, wallpaper, films d’animation, accessoires. Dès sa première exposition monographique hors du Japon organisée par la Galerie Emmanuel Perrotin en 1995, il devient l’un des artistes contemporains les plus marquants et il investit les principales institutions internationales : le Center for Curatorial Studies Museum, Bard College à New York, en 1999, avec l’exposition The Meaning of the Nonsense of the Meaning ; PS1 en 2000, Grand Central Station en 2001, la Fondation Cartier et la Serpentine Gallery en 2002, le Rockfeller Center en 2003. Récemment, de 2007 à 2009, la rétrospective ©MURAKAMI a été présentée successivement au Museum of Contemporary Art, Los Angeles, au Brooklyn Museum, New-York, au Museum fur Moderne Kunst, Frankfort et enfn au Guggenheim Museum, Bilbao. En 2010, Le Château de Versailles lui consacre une importante exposition monographique dans les salles et les Jardins.

4 prints représentant des sculptures emblématiques de l’exposition « Murakami Versailles » sont également montrés à la Galerie Perrotin.

L'exposition a lieu dans l'espace du 10 impasse Saint-Claude (Paris 3e) de la Galerie Emmanuel Perrotin. Elle a bénéficié de la collaboration des ayants droits d'Yves Klein.


No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)