Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


April 19, 2011

Musée Jean Cocteau Menton Collection Séverin Wunderman - Ouverture le 6 novembre 2011

LE MUSEE JEAN COCTEAU - COLLECTION SEVERIN WUNDERMAN, MENTON

L'ouverture du Musée aura lieu le 6 novembre 2011 

Grâce à l’exceptionnelle donation de Séverin Wunderman, et trois ans après la pose de la première pierre, le Musée Jean Cocteau Collection Séverin Wunderman sera inauguré cet automne. Le Musée Jean Cocteau à Menton devient la première et la plus importante ressource publique mondiale de l’œuvre de Jean Cocteau.

JEAN COCTEAU ET MENTON

Durant l’été 1955, alors qu’il séjourne chez son amie Francine Weissweiller à Saint-Jean Cap-Ferrat, Jean Cocteau découvre Menton et a un véritable « coup de cœur » pour la ville. Il y séjourne dès lors régulièrement.

En 1956, à la demande du maire de l’époque, Jean Cocteau entreprend de décorer la Salle des Mariages de l’Hôtel de Ville, ouvrage achevé en 1958, et devient citoyen d’honneur de Menton.

L’une de ses promenades le conduit un jour à découvrir le Bastion, un fortin abandonné datant du XVIIème siècle et inséré dans la jetée du port qu’il transforme en petit musée orné d’œuvres in situ.

Le musée du Bastion ouvre ses portes en 1966, trois ans après sa mort, il abrite aujourd’hui encore une partie des œuvres méditerranéennes du poète datant de la période de 1950 à 1963.

SEVERIN WUNDERMAN : BIOGRAPHIE 

Né en Belgique en 1938, exilé aux Etats-Unis durant la seconde guerre mondiale, Séverin Wunderman a fait carrière dans l’horlogerie de luxe.

Amateur d’art et passionné de Jean Cocteau, c’est par hasard, qu’à 19 ans, il acquiert la première pièce de sa collection - un dessin original consacré aux Enfants terribles - il y dépensera l’intégralité de son premier salaire d’apprenti-horloger.

Au fil des années, il constitue ainsi sa collection et fonde en 1985 à Irvine (Californie) un  premier musée dédié à Jean Cocteau. Son souhait le plus cher reste néanmoins de faire revenir en France une grande partie de sa collection où un musée pourrait l’accueillir. Sous le charme de Menton, lieu symbolique de la vie de Jean Cocteau, Séverin Wunderman rencontre Jean-Claude Guibal, député-maire de la ville, qui l’accompagne pour concrétiser ce projet.

Le 27 juin 2005, suite à la donation de la collection, la ville de Menton s’engage à construire un musée public. La première pierre est posée le 29 décembre 2008, lors d’une cérémonie à laquelle n’assiste pas Séverin Wunderman, disparu quelques mois auparavant.

En septembre 2005 le Ministère de la Culture et de la Communication approuve l’inscription de la collection Séverin Wunderman à l’inventaire du Musée Jean Cocteau qui a le label « Musée de France » depuis 2003. 

LA COLLECTION SEVERIN WUNDERMAN : UNE DONATION DE 1800 OEUVRES

La donation de Séverin Wunderman compte 1800 œuvres dont 990 œuvres de Jean Cocteau.

Elle offre une vision très complète de l’œuvre de Jean Cocteau : toutes les périodes y  sont représentées, depuis les premiers autoportraits des années 1910 jusqu’à la période « méditerranéenne » de la fin de sa vie, peu connue du grand public.

Le musée présentera ainsi tableaux, dessins, céramiques, tapisseries, bijoux, photographies, documents sonores, extraits de films, mais également 450 œuvres de grands maîtres de l’art moderne de l’entourage de Jean Cocteau : Picasso, Modigliani, De Chirico, Miro, Foujita… ainsi qu’un fonds exceptionnel de 360 œuvres liées à Sarah Bernhardt qui fut le premier « monstre sacré » de Jean Cocteau.

Outre les chefs-d’œuvre représentatifs des multiples facettes du génie de Jean Cocteau, la collection révélera aussi l’homme grâce à de très nombreux portraits et témoignages de ses amis artistes.

LE MUSEE JEAN COCTEAU - COLLECTION SEVERIN WUNDERMAN : MUSEOGRAPHIE 

Celle-ci suit le fil de la vie de Jean Cocteau. Un parcours de visite chronologique et thématique, s’articulant autour des arts graphiques et des arts du spectacle, retrace, en 7 séquences, les grandes étapes et rencontres de la vie et de l’œuvre de Jean Cocteau :

# Le théâtre de la chambre (1899-1911)
# La mue (1912-1919)
# L’esprit de contradiction (1920-1923)
# Jean L’Oiseleur (1924-1929)
# Le Sang d’un poète (1930-1937)
# Mystères (1937-1948)
# Testaments (1949-1963)

Chaque année, un accrochage renouvelé constitué de 150 à 200 œuvres vise a mieux se rendre compte du génie pluriel de Cocteau et de la densité de son œuvre.

L'ARCHITECTURE DU MUSEE JEAN COCTEAU : RUDY RICCIOTTI

Face au rivage de Menton et intégré au site, le bâtiment conçu par Rudy Ricciotti peut accueillir sur 2700 m2, l’ensemble des œuvres issues de la donation Séverin Wunderman. Inspirée par les multiples facettes du génie de Jean Cocteau qui qualifiait son œuvre d’ « objet difficile à ramasser », l’architecture du musée se veut multiple, morcelée, parfois insaisissable à l’image de la façade extérieure du bâtiment.

Outre les collections permanentes, le musée comprend des espaces qui accueilleront des expositions temporaires dédiées au dessin contemporain, une librairie boutique et un café. Il sera un nouveau lieu de vie au cœur de la ville de Menton.

Architecte et ingénieur, Grand Prix national d'Architecture, RUDY RICCIOTTI est représentatif de cette génération d'architectes qui allient puissance de création et véritable culture constructive. Basé à Bandol, il s'affiche comme le militant du combat contemporain sur des terres minées par le régionalisme néo-provençal. Auteur de réalisations marquantes en France, avec notamment le Centre Chorégraphique National d'Aix-en-Provence, il a également su gagner une stature internationale, comme en témoignent ses œuvres en dehors de nos frontières : la passerelle pour la Paix à Séoul, le Philharmonie de Postdam, le Palais des Festivals de Venise ou le futur Musée d’Art Contemporain de Liège 

LE MUSEE JEAN COCTEAU - COLLECTION SEVERIN WUNDERMAN: CHRONOLOGIE

1er décembre 2003 : La création d’un nouveau musée dédié à Jean Cocteau et à la collection de Séverin Wunderman est adoptée par le Conseil Municipal de la ville de Menton

17 juin 2005 : Séverin Wunderman est décoré de la Légion d’honneur par Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la Culture et de la Communication

27 juin 2005 : Signature de l’acte de donation

25 juillet 2005 : Séverin Wunderman est fait citoyen d’honneur de la ville de Menton

1er septembre 2005 : Mise en place de la mission de préfiguration du musée, recrutement de Célia Bernasconi, conservateur en charge du projet

Décembre 2006 : Fin de l’inventaire et inscription des œuvres de la donation à l’inventaire du musée Jean Cocteau 

15 mai 2007 : Lancement du concours de maîtrise d’œuvre sur le programme élaboré par SA17, architectes et programmateurs, Frédéric Ladonne, architecte et muséologue, et la société Parica.

12 octobre 2007 : Vernissage de la première exposition de préfiguration du Musée Jean Cocteau Collection Séverin Wunderman au musée du Bastion.

27 juin 2008 : Rudy Ricciotti, lauréat du concours d’architecture / Choix du projet de l’équipe de maîtrise d’œuvre : Rudy Ricciotti, Agence Elizabeth de Portzamparc, agence aps.

Décembre 2008 : Début des travaux de démolition

29 décembre 2008 : Pose de la première pierre du musée

Septembre 2009 : Choix de l’entreprise Campenon-Bernard pour le gros œuvre

Octobre 2009 : Début des travaux de construction

6 novembre 2011 : Inauguration et ouverture au public

Le financement du projet a été assuré principalement par la ville de Menton (46 % du financement) ainsi que par le Conseil Général  des Alpes-Maritimes (34 %). Les 20 % restant ont été pris en charge, à part égale, par la Région Provence-Alpes Côte d’Azur et par l'Etat via la DRAC, la direction régionale des affaires culturelles.

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)