Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


November 18, 2010

Exposition Jorge Méndez Blake, The Red Library – Meessen De Clercq, Bruxelles

Jorge  Méndez  Blake, The Red Library
MSSNDCLRCQ Meessen De Clercq, Bruxelles
Jusqu'au 4 décembre 2010

En  2009,  JORGE MENDEZ BLAKE (1974)  avait  investi  le  rez-de-chaussée  de  la  galerie Meessen De Clercq, à Bruxelles, avec  une  installation  monumentale confrontant de façon inattendue William Shakespeare et Karl Marx. Pour ce projet-ci, il occupe un autre espace de la galerie, appelé "la wunderkammer", avec un travail  faisant  référence  à Kazimir Malevitch,  un  des  plasticiens majeurs  du XXe  siècle.  The Red  Library  fait  allusion  à  une oeuvre  peinte  par  l’artiste  russe  en  1932  intitulée  La  Maison  Rouge  aujourd’hui  conservée  au  Musée  Russe  de  Saint-Pétersbourg. D’une  part,  c’est  une  façon  d’ouvrir  un  premier  chapitre  du  projet The Constructivist  Library  qu’il  présentera cette année à Art Basel Miami avec Meessen De Clercq et d’autre part cela lui permet de confronter pour la première fois sculpture et peinture. 

La toile qui a inspiré Jorge Méndez Blake pourrait passer presque inaperçue dans le travail de Malevitch puisqu’elle n’est pas emblématique de la période  suprématiste qui  l’a  rendu célèbre mais  est  très  intéressante  par  la  présence  inquiétante  voire  fantomatique  d’une grande bâtisse rouge au milieu de la composition. 

Cette maison dont l’agencement interne nous est inconnu est placée au beau milieu d’une terra incognita et devient, pour Jorge Méndez Blake, une bibliothèque  dans  laquelle  le regard peut s’engouffrer et se perdre entre les miroirs et les rayonnages de livres. La taille et l’austérité de la construction confèrent à la sculpture un aspect de mausolée. 

La volonté de reproduire une version différente de la peinture ajoute un trouble puisque la perspective choisie par Méndez Blake est une vue de paysage dans lequel le bâtiment rouge (maison ou bibliothèque ?) est à peine discernable mais se prête parfaitement à la réapparition d’un passé lointain. De façon générale, on peut dire que l’imaginaire se loge dans le document conservé dans la bibliothèque et que dans le silence de celle-ci se crée un « ailleurs » avec une lente maturation.

Artiste  polymorphe  qui  travaille  autant  la  sculpture,  le  dessin,  la  vidéo  que  la  performance,  JORGE MENDEZ BLAKE  s’intéresse constamment au potentiel des bibliothèques, voire à leur utopie. Ayant imaginé des murs-librairies comme frontières entre Israël et la Palestine, entre les Etats-Unis et le Mexique, il a également pensé des extensions de bibliothèques emblématiques de villes ou de pays. Toutes celles-ci tissent entre elles un réseau où les notions de mémoire et de souvenir croisent celles de l’errance et de l’utopie où celles de générosité et de convivialité s’allient à celles de connaissance et de popularité.

MSSNDCLRCQ
Meessen De Clercq
Bruxelles

28 octobre - 4 décembre 2010

www.meessendeclercq.com

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)