August 24, 2009

Exposition Choses lues, choses vues, BnF


Le livre est un objet nomade, il circule avec son lecteur et la lecture est ainsi traversée par les lieux où elle prend place, perméable aux ambiances, aux paysages et aux rencontres. De ce constat, Alain Fleischer a conçu une grande exposition dans la prestigieuse salle Labrouste du site Richelieu de la BnF, comme une exploration par l’image et le son de toutes les lectures. « C’est à un événement total que nous invite Alain Fleischer, un hymne à la lecture, grandiose et intime à la fois, dans le saint des saints de la Bibliothèque », déclare Bruno Racine, président de la BnF.

Si la Bibliothèque est le temple de la lecture, la plupart des gens lisent le plus souvent ailleurs et finalement dans toutes sortes de lieux et de situations. Ils lisent au cours de trajets quotidiens dans le métro, au printemps dans un jardin public, à la terrasse d’un café, en avion, au lit, à la plage... Il y a de nombreuses raisons de lire et toutes sortes de lecture. On lit parfois seul, parfois à deux en lisant pour un autre. Dans la perception d’un livre, et dans le souvenir que l’on en garde, les circonstances de la lecture, la saison, le lieu, un moment particulier dans une vie, imprègnent la teneur même du texte. C’est de cette matière là, multiple, ondoyante, variée, qu’est faite l’exposition. Il s’agit de transformer la salle historique de lecture de la BnF en salle d’exposition des lectures...

Quelque 90 écrans vidéos, répartis sur les places où travaillent habituellement ceux qui viennent en bibliothèque, montreront de courts films - de 3,5 ou de 7 minutes - où une lecture est mise en scène dans une situation et dans un lieu particuliers. Les lecteurs viennent d’horizons différents : personnes inconnues ou personnalités, étudiants, comédiens, enfants, touristes, voyageurs, écrivains, savants, fonctionnaires, employés de bureau... Le visiteur pourra ainsi se promener d’un écran à l’autre comme dans un musée d’art contemporain, mais aussi s’asseoir à une table comme dans une bibliothèque.

Le livre, cet objet mobile par excellence, est ici dépendant des contextes infinis de son usage, de la réalité physique d’un décor, des meubles, des objets. Intérieur ou extérieur, lieu public ou privé, solitude ou présence d’autres personnes, état du ciel, ambiance sonore, position du corps, éclairage, seront progressivement découverts par les mouvements de la caméra qui quittera l’objet même de la lecture - le livre et son lecteur - pour son environnement. A intervalles réguliers, tous ces postes de lecture s’éteindront et se tairont ensemble. Un changement de lumière, un événement scénographique – rideau qui se relève, écran qui se déploie, spatialisation du son –, transformeront la salle de lecture en salle de théâtre, de concert, de cinéma ou de musée. Le dernier de ces intermèdes, juste avant l’heure de la fermeture, sera un montage sonore polyphonique de toutes les lectures, diffusées par les 90 postes de consultation.

Quelques trésors conservés dans les collections de la Bibliothèque, manuscrits, partitions célèbres, livres anciens et rares, incunables, seront également présentés comme ponctuation muette de l’exposition et rappel de cette valeur également universelle de la lecture : le silence.

Choses lues, choses vues
Exposition conçue et réalisée par Alain Fleischer
et produite par Le Fresnoy
23 octobre 2009 - 31 janvier 2010


Bibliothèque nationale de France
Site Richelieu - Salle Labrouste
58, rue de Richelieu
75002 Paris

mardi - dimanche
13h - 22h
Fermé lundi et jours fériés
Entrée : 7 €, Tarif réduit : 5 €
http://www.bnf.fr/

Mise à jour : octobre 2009

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comments ;)