December 10, 2008

Nan Goldin, Meessen De Clercq, Bruxelles

Nan Goldin
Naomi with my dog Yuri and other pictures
Meessen De Clercq, Bruxelles

December 12, 2008 - January 17, 2009

Nan Goldin est l'une des plus importantes photographes actuelles. En adoptant l'esthétique directe de l'instantané photographique, elle a réuni une documentation de sa propre vie et celle de ses amis depuis plus de 30 ans. Sont exposées, dans la salle de gauche, une série de rares photographies noir et blanc datant du début des années 70 . Prises à Boston entre 1972 et 1974, Nan Goldin propose une observation intime du monde des drag queens et des homosexuels. Photographiant son entourage, elle débute à ce moment tout le travail autobiographique pour lequel elle est aujourd'hui reconnue. L'essentiel se retrouve déjà dans cette série qui montre de façon décalée ce que la société considère comme des marginaux.

Photographiant des amis, des drogués, des laissés-pour-compte issus du monde de la nuit à Boston ou New York, Nan Goldin laisse derrière elle des traces autobiographiques implacables alternant moments de détresse et moments de grâce. Toute cette observation de la vulnérabilité humaine rend son travail essentiel.

Nan Goldin travaille sur la représentation des êtres qui lui sont chers dans la solitude, la détresse, l'amusement, la défonce, les gestes quotidiens. Elle développe un travail narratif qui a connu un énorme retentissement avec la présentation de son diaporama The Ballad of sexual dependency composé de plus de sept cents images dans les années 80. Comme tout corpus d'oeuvres qui ausculte le réel dans ce qu'il a de marginal et de « peu propre », cette série, dont sont visibles à l'exposition trois photographies : un autoportrait intitulé Me on top of my lover, Suzanne in yellow hotel room et Brian in hotel room, Mexico, peut déranger. A travers la description de sa réalité, Nan Goldin pose son oeil sur les questions de la limite et de la détresse, de la norme et de la marginalité, de l'autodestruction comme issue potentielle, de la misère affective,...

La seconde salle regroupe des photos en couleur étalées sur une période plus longue. Bien que le secret de la vie intime est souvent exhibée de façon crue dans le travail de Goldin, les oeuvres ici présentées évoquent l'amour, la tendresse et la fragilité et contrebalancent de cette façon la désespérance d'autres travaux. Les clichés de personnes couchées, dormant, rêvant, faisant l'amour mettent en exergue le lit comme lieu de vie.

Meessen De Clercq, Bruxelles
www.meessendeclercq.be

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comments ;)