Wanafoto, Art & Imaging Blogzine - Webzine


Expositions, Art contemporain, Art moderne, Photographie, Design, Patrimoine, Architecture, Art vidéo, Films, l'image dans toutes ses dimensions, Publications

Art Exhibitions, Art Fairs, Visual Arts, Photography, Graphic Arts, Design, Video Art, Architecture, Films, Photo / Imaging Equipments, Publications


October 21, 2007

Expo Giacometti Oeuvre gravé BnF

Exposition : 
Alberto Giacometti, œuvre gravé 
Collections de la Fondation 
Alberto et Annette Giacometti  
et de la Bibliothèque nationale de France 
BnF Richelieu, Paris 
19 octobre 2007 - 13 janvier 2008 

Alberto Giacometti a pratiqué l’estampe tout au long de sa vie, soit à titre expérimental, soit pour répondre à des commandes d’éditeurs. Son œuvre gravé n’a, à ce jour, jamais fait l’objet d’une exposition rétrospective. Organisée en collaboration avec la Fondation Alberto et Annette Giacometti, l’exposition proposée par la BnF présente une sélection d’estampes de l’artiste. A cette occasion, la Fondation fait don à la Bibliothèque de 14 planches, dont un rare portrait de Tristan Tzara sur chine. 

Fils du peintre Giovanni Giacometti, ALBERTO GIACOMETTI (1901-1966) s’est essayé très tôt à la gravure sur bois. Arrivé à Paris au début des années 1920, il fréquente l’atelier 17, animé par Stanley William Hayter qui l’initie à la taille-douce et lui donne le goût de l’expérimentation dans ce domaine. Naissent de ses recherches quelques gravures dont la Fondation Alberto et Annette Giacometti possède des épreuves. Il fréquente alors le milieu surréaliste et sa collaboration avec les écrivains débute également dès cette époque : il réalise ainsi des planches pour Les Pieds dans le plat de René Crevel (1933) et L’Air de l’eau d’André Breton (1934).  

Alberto Giacometti participera ensuite à une cinquantaine d’ouvrages, réalisant tantôt un frontispice comme pour La Folie Tristan de Gilbert Lély (1959) ou La Danse du château de Miguel de Cervantes (1962), tantôt une suite de planches comme pour Vivante cendres innommées de Michel Leiris (1961), ou Retour Amont de René Char (1965). Plusieurs ouvrages donnent lieu à des recherches infinies, tel  Histoire de rats de Georges Bataille (1947), pour lequel Giacometti créa en tout 31 gravures différentes dont la Fondation Alberto et Annette Giacometti possède de nombreux exemplaires et états successifs qui permettent de suivre pas à pas la démarche du graveur. Certains projets n’ont jamais abouti, parmi lesquels figure  Mais si la mort n’était qu’un mot, texte et poèmes de René Crevel illustrés par Giacometti, dont la Fondation possède la maquette, les cuivres et des tirages rares.  

Giacometti a également créé des estampes en feuille, lithographies et eaux-fortes, le plus souvent pour répondre à la demande d’éditeurs, déclinant dans ses techniques les thèmes qui lui sont chers : son atelier, Annette, Diego, sa mère, des portraits de proches, des vues de Paris. 

Il pratique la lithographie dans l’atelier du grand imprimeur de l’époque, Fernand Mourlot. Beaucoup de ses lithographies et de ses eaux-fortes ont été éditées par Maeght, qui commande en outre à Giacometti des planches pour plusieurs numéros de Derrière le miroir.  

Paris sans fin (1969) constitue le chef-d’œuvre de son œuvre imprimé : à travers 150 planches dessinées avec une grande liberté au crayon lithographique, Alberto Giacometti livre un portrait personnel de la capitale et des lieux qui lui sont familiers.  

La Bibliothèque nationale de France possède une part importante de ses éditions, tant au département des Estampes et de la photographie qu’à la Réserve des livres rares. L’exposition montre le processus de création de l’artiste dans le domaine de l’estampe, à travers la présentation de ses réalisations majeures, mais également de matrices, travaux préparatoires, épreuves non retenues ou retouchées provenant des collections de la Fondation Giacometti, la plupart montrées pour la première fois.   

Une trentaine de livres illustrés sont présentés, ainsi que 136 estampes dont 109 issues des collections de la Fondation Giacometti, et 6 dessins de la même provenance. 

Commissaires de l'exposition :
Céline CHICHA, Conservateur au département des Estampes et de la photographie de la BnF  
Véronique WIESINGER, Conservateur en chef du Patrimoine, Directrice de la Fondation Alberto et Annette Giacometti 

En présentant l’œuvre gravé de l’artiste, la BnF offre un regard complémentaire de celui proposé en parallèle par le Centre Pompidou, à l’occasion de l’exposition « L’Atelier d’Alberto Giacometti » qui a lieu jusqu'au 11 février 2008. 

BnF - BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE
Site Richelieu - Galerie Mazarine 
58, rue de Richelieu 
75002 Paris 

bnf.fr

No comments:

Post a Comment

Merci pour vos commentaires :) Thanks for your comment ;)